AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
Obéis et tais-toi ft. Mikase ♥

Invité
Lun 25 Nov - 0:53
Mikase, Mikase, Mikase. Quand on a un secret et qu'on ne veut pas qu'il soit découvert on fait plus attention que ça. Surtout que là, t'as eu une putain de malchance, c'est Liam qui a découvert ton secret. Liam, un des mecs ayant l'ego le plus sur-dimensionnée de Sei. Et maintenant qu'il te tien je peux t'assurer qu'il ne vas pas te lâcher, il va t'en faire voir de toute les couleurs et profiter de toi jusqu’à... Bah jusqu’à ce qu'un de vous quitte Sei. Et je préfère te prévenir, tu as intérêt a faire tout ce qu'il te demande, a lui donner tout ce qu'il veut et a accepter ce qu'il te fais, parce que, dans le cas contraire, tu souffrira, énormément. Oh ne t'inquiète pas, Liam fer bien attention a ce que tu ne saigne pas trop. Pas qu'il se soucie de toi mais vois-tu il ne supporte pas de voir trop de sang, petit traumatisme, rien de grave mais un peu chiant. Il prendra comme excuse qu'il ne veut pas se salir. Parce que tu vois, lui, il garde bien ses secrets.
Aujourd'hui tu n'aurais pas dû le croiser. Pourquoi ? parce qu'il est de mauvaise humeur et qu'en te voyant il a eu un grand sourire, un sourire qui ne présage rien de bon pour toi. Un sourire qui, quand on le connaît, donne envie de s’enfuir le plus loin possible. Mais toi tu ne t'enfuiras pas, pas cette fois.

On en est donc a ce stade. Liam dans le couloirs, un sourire aux lèvres, toi a l'autre bout, lui tournant le dos. Et la ça tourbillonne dans sa tête. Il pense que, finalement, sa journée ne sera peut être pas si nulle qu'il le pense. Tu es fort Mikase, tu es une des seule personne qui arrive a mettre Liam de bonne humeur rien qu'en étant présent. Bon après c'est pas forcément bon pour toi mais ça on s'en fout, ce qui compte c'est Liam n'est-ce pas ?

Le bastard s'approche alors de toi, sa victime, son esclave comme il aime t’appeler. Ce qui est bien lorsqu'on a un moyen de pression c'est qu'on est sur que celui sur qui on l'exerce ne risque pas d'essayer de se rebeller. Il te prends alors l'épaule et te retourne vers lui, souriant de plus belle. Décidément t'es vraiment mignon.

- Mika, ça faisait longtemps ! Comment vas-tu ?

Question de pure forme, en vrai il n'en a absolument rien a foutre de toi. Sans attendre ta réponse il te prend par le bras et t’emmène vers un endroit moins fréquenté , ce sera plus facile pour "jouer" sans se faire déranger par un membre du personnel ou un ami a toi. Ce serait embêtant n'est-ce pas ? Lorsqu'il a trouver l'endroit idéal il te jette contre le mur et se poste en face de toi. Il fait courir ses doigts sur ta joue, ton front, ta bouche, juste pour voir comment tu vas réagir. Il s’amuse avec toi et puis, quand il a fini, te jette comme un vulgaire jouet. Tout en te fixant il fait descendre ses doigts dans ton cou, sur ton torse et s’arrête quand il atteint ton ventre. Il recule de deux pas et s'allume une clope.

- Alors Mika, je t'explique, j'ai passé une journée de merde et je ne suis pas de très bonne humeur donc tu vas être gentil hein ? J'ai pas vraiment envie de devoir te faire mal.

Il se rapproche de toi et passe une main dans tes cheveux, il veut te rendre mal à l'aise, il veut que tu comprenne qu'il peut faire ce qu'il veut de toi sans que tu ne puisse rien faire. Il veut que tu comprenne que tu lui appartient. Et il aime se sentiment de puissance qu'il ressent lorsqu'il est avec toi, il aime qu'on lui obéisse, qu'on se plie a ses ordres. C'est tellement jouissif. Presque aussi jouissif que de sentir des os se briser sous ses coups et d'entendre les gémissements et hurlements de douleurs qu'une personne. Et il aimerait bien entendre les tiens alors t'as intérêt a te tenir a carreaux et a ne pas le contrarier. Ne lui donne surtout pas d'occasion de le faire Il en serait beaucoup trop heureux.

- Bon t'as combien sur toi mec ?

codage par palypsyla sur apple-spring


HRP:
 
Invité
Sam 30 Nov - 8:35


Règle n°6 : Toujours masquer ses faiblesses
©️Caly

« L'impuissance est le plus sadique des sentiments »

Je me suis toujours considéré comme hors de tous dangers. Au-dessus de tout, j’exerce mon pouvoir sans limite et me ris des insectes qui subissent mes sévices. Intouchable. Et pourtant j’ai une faille. Cette faille, c’est ce garçon de mon groupe, Liam. Ou le Yorkshire, comme vous voulez. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’il soit malin. Ou fort. C’est moi, j'ai commis une erreur. J'ai laissé une porte s'entrouvrir et cette information s’échapper. Souchiro. Le braquage. L’accident. Ma fuite. Tout est arrivé aux oreilles de cette poupée barbie, résultat : le maître est passé esclave et le pire c’est que je ne peux rien faire, mis-à-part fermer ma gueule et m’exécuter. Prendre mon mal en patience et le maudire. J’étais convaincu que tôt ou tard j’arriverais à renverser cette situation de merde. Personne n’est parfait et un esclave ne connait que trop bien son bourreau. Le jour où je trouverais ce que je cherche, je lui ferais mordre la poussière, le descendrais plus bas que terre jusqu’à ce qu’il maudisse sa mère pour l’avoir mis au monde. En attendant, lorsque je sentis une main m’attraper l’épaule, je compris que cette journée allait être merdique. J’n’avais pas d’amis ici. Soit j’étais seul, soit je faisais chier, soit on venait me faire chier. J’n’avais pas encore vu qui m’avait attrapé, mais je sentais déjà les emmerdes à pleins nez. Et vous n’allez pas me croire ! J’avais raison : Liam.

Voyez, quand on parle de clebs… Son sourire me donnait presque envie de gerber.

_ Pas assez longtemps…

J’n’eus même pas le temps de terminer ma phrase que je me retrouvais vulgairement embarqué. On arrive dans un coin plus isolé. Super, juste tous les deux. Sans protester, je fais très rapidement connaissance avec le mur. Peut-être que j’ai un peu grimacé alors que je sentais ma frustration qui commençait à monter. J’entremêlais mes doigts pour me convaincre de ne pas bouger alors que je sentais cette ordure faire courir ses doigts sur mon visage. J’n’avais qu’une envie, le dégager et prendre une douche. Interdiction de souiller ma magnifique personne. Tous ses gestes montrent que je lui dois respect et obéissance et c’est sans scrupules qu’il bafoue ma fierté. Suffisant pour que j’éprouve l’envie de le tuer. Si ma peur que Sou retrouve ma trace n’était pas si grande, je l’aurais déjà fait, assurément.

- Alors Mika, je t'explique, j'ai passé une journée de merde et je ne suis pas de très bonne humeur donc tu vas être gentil hein ? J'ai pas vraiment envie de devoir te faire mal.

_ Qu’est-ce que tu veux ?

J’ai du mal à délier ma mâchoire, crispé. J’essayais de garder mon calme autant que je le pouvais, entremêlant davantage mes doigts et si j’avais pu, je crois que j’aurais déjà fusionné avec le mur en voulant m’éloigner de lui. Lorsque ses doigts touchèrent mes cheveux je tournai brusquement la tête, par réflexe. Ne me touche pas, pourriture. Combien j’ai sur moi, haha ?! Toujours les mêmes questions cela en devient lassant. Un peu d’originalité merde ! Sur le coup, j’avoue quand même que je me félicitais. D’ailleurs je ne pus m’empêcher de sourire, discrètement. J’n’avais pas mes affaires sur moi. Pas de sac, rien. J’aime déambuler librement dans les couloirs et comme actuellement j’n’ai plus d’ordinateur…

_ Attend, j'regarde...

En prenant soin de ne pas le regarder –sous peine de m’énerver encore plus- je fouillais les poches de mon jean, ainsi que celle de mon gilet. J’n’allais pas trouver grand-chose, je le savais déjà. C’est bien, j’perds pas trop de fric. Maintenant j’pense pas barbie soit du même avis…

_ Pratiquement rien. 40 yen. Tu les veux ?

Lui dis-je en montrant ma trouvaille. Ma main tremblait, de rage. Je trépignais presque sur place. Ce sentiment de soumission je le détestais.

C'est parfait, j'adore ! ~
Une petite panne côté inspiration, j'espère tout de même que ça te va
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» J'étais pourtant persuadée de déjà l'avoir fait...
» Ce que j'étais hier, je le serai demain. 05/10 - 9h17
» europe ❖ je voulais être seule mais trop tard, j'étais déjà née.
» « Il m'a dit que j'étais comme l'horizon, une chimère vers laquelle on marche sans jamais pouvoir l'atteindre » Illu.
» • Raphaël - Avant j'étais gentil, mais ça c'était avant.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sei Gakuen :: Archives RP-