AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
Toi et moi dans le même lit [PV Taito] [YAOI]

Invité
Mer 18 Nov - 1:07

 
 

 

 
We Want War by These New Puritans on Grooveshark

  Dans le même litFeat Taito

 

 

  Un sourire en coin se promena sur mes lèvres. Huhu, c’est clair que même si tu disais non, je viendrais quand même. Après tout, quel plaisir de te taquiner, surtout maintenant que tu as revendiqué être bi. Je peux donc en profiter pour faire ce dont j’ai envie, je sais qu’il va prendre du plaisir. Ne disant pas grand-chose, je retournais simplement avec mon ami jusqu’aux dortoirs, et faisant ça de manière silencieuse. Ce serait con de se faire avoir après tout. Contemplant alors une dernière fois les étoiles. Puis une fois remonté jusqu’à la chambre, tranquillement je me dessapais pour ne rester qu’en boxer. Préparant rapidement mes affaires pour le lendemain, je finis par plonger dans le lit du jeune homme pour me mettre sous la couverture et l’attendre bien tranquillement.

« En fait ton lit, il est plus confortable que le mien. »

Souriant comme un taquin, je l’attendais bien tranquillement. Et en plus, j’étais simplement en boxer, quoi de mieux pour l’embêter un peu plus rapidement. Comment pourrais-je le taquiner ? Le toucher sensuellement, ou bien juste me coller à lui pour dormir. Tant de possibilités à vrai dire. Une fois qu’il fut dans le lit, je m’approchais de lui pour venir lui assener un long baiser langoureux. Première phase de la rigolade et de la petite provocation pour aller ensuite plus loin. Oh non, je ne compte certainement pas m’arrêter en si bon chemin. Me rapprochant nettement de son oreille, je viens lui souffler dessus avant de dire d’une voix plutôt sensuelle.

« Tu te doutes bien que je ne vais pas te laisser dormir de sitôt my dear… »

Souriant à son oreille, je la mordillais légèrement avant de me reculer et le regarder à nouveau avec un sourire assez coquin. Si je faisais tout maintenant, ça n’allait pas vraiment être drôle et il faut savoir prendre son temps même dans ce genre de taquineries. J’aimerais bien être dans sa tête là juste à cet instant, pour pouvoir savoir ce qu’il est entrain de penser. Bah quoi, ça pourrait être marrant. Va-t-il se laisser simplement faire ou bien prendre le dessus pour jouer ? Ou alors, il ne va pas vouloir aller plus loin et dans ce cas, cela ne sert à rien que je m’excite tout seul dans mon coin.

« Préfères-tu être mangé ou manger ? »

Souriant grandement en me léchant les lèvres, une main venait d’atterrir sur son torse par mégarde. Mais je ne fis pour l’instant rien du tout, je voulais plutôt avoir sa réaction en avant première.
 

  © Jawilsia sur Never Utopia
 

 
Invité
Mer 25 Nov - 22:52
Il était temps de " dormir ". Direction la chambre donc. Pour l'heure, nous y étions que deux et tant mieux. Être seul avec un ami, ça a du bout. Faisant le trajet avec mon compagnon, je ne notais pas l'enthousiasme qu'il mettait dans sa marche, trahissant une idée derrière la tête. J'étais trop fatigué pour penser à quoi que ce soit désormais. La seule chose qui m'intéressait, s'était de rester zen et m'endormir en paix, car ça a toujours du bon. Calme, sans un mot, je rentrais avec lui dans la chambre et je me dirigeais dans un coin pour me changer. Monsieur quand à lui prenait déjà ses aises à ce que je voyais et son commentaire me faisait sourire en coin.

" C'est le même pourtant... "


Jouant le faux rabat-joie, je m'approchais en douceur du lit, sans prendre la peine de l'admirer lui. M'installant dans le lit, je me fais alors surprendre par cette petite enflure quand ce dernier dépose ses lèvres sur les miennes. Purée... Il m'a tellement surpris que sa langue joue avec la mienne de façon diablement érotique pendant un court instant. Rougissant légèrement, je reprend mon souffle quand ce dernier se décide enfin à me lâcher un peu. Wow... J'avais oublié à quel point il peut être persuasif comme type. Essuyant mes lèvres dans un faux geste de dégoût, je le fixe en douceur tandis que ce dernier semble très avide de ce genre de contact.

" Je me disais bien que ton calme était trop beau pour durer. "


Frissonnant à son contact sur mon oreille, je fermais un bref instant les yeux. Bon sang de bon soir.. Secouant la tête pour revenir à moi, je me mis à gonfler un bref instant les joues. Il exagère celui-là... Croisant doucement les bras alors qu'il pose une main sur mon torse, je vins à légèrement grogner.

" Non... Pas ce soir. "


J'ai beau dire non, je le connais... Il va quand même essayer et indirectement, c'est ça que j'aime chez lui : sa détermination. Bref, me retournant en douceur, je lui laisse croire qu'il n'aura rien ce soir et indirectement, c'est juste un test pour voir encore et toujours ô combien il est lubrique et très persuasif avec moi. Après un petit moment de silence ressemblant presque à un faux moment où je boude, je vins à dire - toujours en lui tournant le dos - d'une voix neutre.

" Mais... Tu peux me masser si tu veux. "


Une opportunité de me convaincre, me tenter, me faire flancher. Souriant en coin en espérant qu'il ne me regarde pas de haut pour voir mon visage, j'attendais doucement en me mettant ventre contre le lit. J'attendais avec impatience qu'il réalise mon petit caprice de princesse. Après tout, je sais me montrer généreux si on me rends service, donc il n'avait pas intérêt à me décevoir. A moins qu'il prenne le dessus, auquel cas, je devrais changer de tactique, ce qui serait embarrassant.

" Comme d'hab' niveau permissions... Carte blanche. "


Et souvent, cela ne se résume pas juste au dos.
Invité
Ven 27 Nov - 0:39




We Want War by These New Puritans on Grooveshark

Dans le même litFeat Taito



Souriant grandement, je savais bien qu’il allait se mettre à râler un peu et bouder parce que j’ai envie de lui faire des petites choses et ne pas le laisser dormir tout de suite. Le regardant en m’asseyant en tailleur en face de lui, même s’il disait qu’il ne voulait pas faire de choses ce soir… On va en faire, c’est moi qui le garanti. Je suis déjà chaud, pas question de reculer maintenant. Mais par contre, il veut bien que je lui fasse un massage. Huum… Me léchant les lèvres en le laissant se mettre sur le ventre, je vais bien pouvoir en profiter.

« Cool un massage et en plus carte blanche huhu. Tu n’aurais jamais du dire ça Tai’, tu le sais ça ? »

Bien sûr qu’il le sait mais il me laisse quand même faire. Je suis certain qu’il n’ose pas s’avouer qu’il a vraiment envie que ça aille plus loin. Sinon, il ne m’aurait pas laissé le masser et m’aurait renvoyé dans mon pieu. M’essayant alors sur son postérieur en souriant grandement, je me penchais alors pour commencer par les épaules et la nuque. Flemme d’aller chercher mes huiles de massage alors ce sera sans. Quoi ? Bien sûr que j’ai des huiles de massage ! Ca donne un effet plus relaxant au massage. Enfin bref, pressant doucement mes mains sur ses épaules, je commençais alors ce massage. Prenant bien mon temps, je ne me lassais pas du tout de voir son dos finement dessiné.

Passant du temps pour ce massage quand même, je me faisais insistant sur certains points de son dos. Les omoplates puis le long de la colonne vertébrale. C’est généralement à ces deux endroits que l’on a des points tendus/de stress à ce qui parait. Passant bien mes mains de partout sur son dos pour lui faire ce massage, je laissais le temps s’écouler tout doucement pour le moment. Autant jouer la carte du « d’abord je fais l’innocent » et après j’attaque. Même si forcément, Tai me connait à force donc je doute que la stratégie marche encore une fois. Mais bref, pour l’instant, je lui fais un massage tout ce qu’il y a de plus normal.

Lui faisant un petit roulé palpé, je finis par me décaler légèrement pour laisser mes mains atterrirent vers le haut de ses fesses. Souriant de façon coquine sans qu’il ne puisse le voir, je lui mis une petite claque sur les fesses en toute innocence avant de reprendre un instant mon massage pour transformer ça en feinte. Restant silencieux, je n’avais pas envie de gâcher ce petit moment de calme alors que je suis entrain de lui faire quelques attouchements indirects. Me penchant complètement pour être à moitié allongé sur lui, je viens à poser quelques baisers dans son cou puis continuais en passant sur ses épaules et longeais alors sa colonne vertébrale en y déposant de petits baisers. Souriant à chaque fois car je sais qu’il va encore s’énerver, voire bouder et que l’instant d’après, c’est lui qui va prendre le dessus. Comme presque toujours d’ailleurs mais j’aime bien.

Une fois ma ligne de baisers finis, je lui retirais doucement son boxer pour lui remettre une petite fessée.

« Je crois savoir que t’es un peu trop vêtu Tai… »

D’humeur très coquine voire perverse même, je laissais une main caressant ses fesses pour descendre tout doucement vers son entrée. Hihi, alors que vas-tu faire mon cher ami ? Te laisser faire ou prendre le dessus ? Ou même m’envoyer chier pour de bon ? Et alors là, ce serait dommage parce que je n’ai certainement pas envie de me branler pour assouvir certains besoins.


© Jawilsia sur Never Utopia

Invité
Lun 7 Déc - 1:24
Pourquoi diable je n'avais pas assez réfléchis à mes paroles moi ? Après tout, avec Kiba, c'est toujours au pied de la lettre qu'il prends les choses, surtout dans ce genre de contexte. Soupirant d'aise, attendant qu'il commence, je faisais attention à ce qu'il me disait en premier lieu. Comme je m'en doutais, monsieur allait en profiter, comme cela m'étonnait... pas. Soufflant, je me mis à hausser les épaules. Tant qu'il me masse, ce n'est pas grave s'il profite un peu n'est-ce pas ? Du moins, je me disais cela.

A ma grande surprise, monsieur me faisait goutter à un massage tout ce qu'il y a de plus classique. Hm ? Au début sur mes gardes, je me laissais doucement mais sûrement aller à la relaxation qu'il m'offrait. Voilà longtemps qu'on m'avais pas massé de la sorte, il n'y à pas à dire, c'est agréable même si c'est un mec. Soupirant d'aise, je trahissais le fit que ça me plaisais et j'en rougissais presque. Tsss...
Je reviens à moi lors d'une claque sur les fesses qui me fait presque sursauter. Arf, j'aurais du m'en douter, mieux me masser pour mieux m'avoir par la suite. Saleté de rouquin, grognant légèrement au début, je le laisse reprendre son massage jusqu'à doucement le sentir se pencher. Sa peau contre la mienne me fais sourire et détournais la tête pour tenter de l'apercevoir, mais en vain, car il décida à ce moment là de m'embrasser la nuque et commencer à descendre. Hmmm... Quel bien que ça fait. Me mordillant une lèvre discrètement, je le laissais faire, ressentant un intense frisson dans mon échine.

Une fois de plus, il me fesse mais après m'avoir retiré mon boxer. Soupirant de lassitude, je vins alors me retourner pour cette-fois le plaquer contre le lit. Surpris ? Qu'il le soit ou non n'est pas la question, à vrai dire, je sais qu'il sait que ça allait sans doute tourner ainsi. Au dessus de lui, mes mains sur ses côtes, je vins alors à le fixer.

" Tu fais chier Kiba... Toujours à vouloir plus que ce qu'on te donne hein ? "

Fronçant les sourcils, je descendais doucement vers son visage afin de déposer mes lèvres sur les siennes. Un baiser chaste pour commencer, mais très vite, une main vint attraper ses cheveux pour la tirer vers l'arrière et espérant le surprendre, je laissais alors ma langue titiller la sienne, dans un baiser langoureux et qui se voulait dominateur. Ce petit jeu dura une bonne minute et finalement, ce n'est que quand j'avais plus de souffle que je me retirais en douce. Mon autre main elle, se dirigeait vers son boxer pour faire de même, le retirer.

Une fois tout deux nu, je vins à simplement remettre la couette sur nous, comme pour montrer une certaine pudeur. Lle fixant dans les yeux, je vins alors à grogner de plus belle.

" Tu veux t'amuser ? Ok.... Commence donc en premier, on verra si je suis d'humeur clémente par la suite. "


Lui faisant un clin d'oeil, je me décalais pour alors m'allonger sur le dos, attendant qu'il... me montre sa façon de faire une fois de plus.
Invité
Ven 11 Déc - 3:07
/css?family=Kaushan+Script|Marck+Script|Josefin+Slab' rel='stylesheet' type='text/css'>



We Want War by These New Puritans on Grooveshark

Dans le même litFeat Taito



Je ne pensais pas du tout qu’il allait se retourner pour ensuite me plaquer dans le lit. Mais ça fait plaisir de savoir que je lui fais de l’effet et qu’apparemment, il en a envie lui aussi. Le regardant avec un grand sourire à sa question, j’hochais la tête avec enthousiasme.

« C’est ça, tu as tout compris mon beau ! »

Passant une main sur sa joue, je répondis à ce baiser chaste. Un peu trop chaste à mon goût mais au moins, il fait l’effort de venir m’embrasser de lui-même. Grimaçant au tirage de cheveux, je ne me doutais pas un instant que ce baiser allait se transformer en baiser langoureux. Très étonné, néanmoins, je venais prolonger ce baiser langoureux et haletais un peu lorsque le baiser fut rompu pour nous permettre de reprendre notre respiration. Et je sentais cette main glisser vers mon boxer pour le retirer également.

Un frisson me parcourait l’échine, une fois que je finis nu. Et comme par mesure de pudeur, Taito venait de nous recouvrir de la couverture. Halala vraiment pudique celui-ci. Et pourtant, voir un corps d’homme dans son plus simple appareil, c’est sexy. Bwahaha, je ne peux pas non plus lui en demander autant que ça hein. Souriant grandement, oh que oui j’allais m’amuser en premier et lui montrer encore une fois tout ce que je vais lui faire comme bien. Gardant ce grand sourire après ce clin d’œil, je le laissais s’installer comme il le souhaitait avant de me redresser et après un rapide baiser, je glissais doucement sous la couverture pour me faufiler entre ses jambes.

Je le lui ai déjà fais une fois, il est temps de recommencer une autre fois pour lui montrer que rien qu’avec sa bouche, on peut en donner du plaisir. Passant une main tout d’abord sur son membre ; je souris, chose qu’il ne pouvait pas voir et tout doucement, passa ma langue sur son gland pour attaquer les choses un peu plus sérieusement. Titillant de ma langue, ce bout de chair, je finis par glisser son membre entre mes lèvres pour commencer une fellation. Je ne suis pas non plus un expert là dedans mais j’espère qu’il appréciera ce petit traitement. Caressant en même temps ses hanches, je le veux à point pour qu’on puisse passer à l’étape suivante. Là, je le prépare disons pour l’instant. Je veux le rendre fou de désir et de plaisir. Comme chaque fois que l’on est amené à faire des choses ensembles. Même si bien sûr, cela n’arrive pas si souvent que ça.

Je voulais le faire aller jusqu’à la jouissance. Et je le préparais également en même temps avec mes doigts, à cet endroit là. Je relevais un peu la couverture tout en me redressant, le regardant avec des yeux envieux, alors qu’à cet endroit là, j’étais déjà bien dur.

« Prêt pour… l’étape suivante ? A moins que tu n’ais envie de faire comme je viens de te faire. »


© Jawilsia sur Never Utopia

Invité
Mar 22 Déc - 11:16
Ce mec, il me rendait dingue... Quad j'y repense, pourquoi je me suis lié d'amitié avec lui hein ? Sans doute est-ce parce qu'il a été un de mes principaux sauveurs ? Bref, quoi qu'il en soit il était mon ami et peut-être plus que ça même si je n'osais pas l'avouer. Je savais bien qu'il ne comptait pas juste me masser et c'est donc au pied du mur que je me retrouvais coincé. Le laissant faire j'avais cédé à son caprice et ni une ni deux, le voilà qui s'active. Se faisant taquin, il profite de ma pudeur pour se glisser sous la couette et là, je ne peux que simplement imaginer sa tête à cet instant. Les sensations alliées à mon imagination, pour sûr, c'est incroyable...

Soupirant d'aise, je manquais d'aller trop loin, mais fort heureusement, il s'arrêtait, me donnant presque l'impression qu'il n'y allait pas à fond pour cette fois ?  Monsieur aurait-il perdu la main ? Déçu, je fis une légère moue avant de le laissais parler. Tsss... Le regardant, je vins retirer la couette et le retourner en douceur. Me mettant à sa hauteur, je vins bien le plaquer au lit et sourire en coin.

" Tu semble fatigué pour une fois... Laisse moi te montrer ce que j'attendais... "


Sarcasme à la con, je pris mon courage à deux mains avant de me lancer. Oui oui... Taito l'ex homophobe qui fait ça... Délicatement, je me présentais face à son sexe, qui ma foi semblait déjà prêt pour l'action et pourtant.
Doucement, ma main se dirigea vers ses testicules que je me permis de masser délicatement sans les maltraiter comme des billes. Mon autre main elle caressait doucement la peau qui recouvrait son sexe et délicatement, je fis quelques vas et viens dessus avant de finalement mettre à nue son gland, espérant ne guère lui faire mal, car il serait dommage de faire un faux pas à cet instant. Le regardant en coin, comme si j'attendais un feu vert, je me mis à délicatement embrasser son sexe le long de celui-ci, puis finalement, je m'attardais sur son gland. Telle une friandise, je me contentais de le lécher pour commencer, suite à quoi, je le pris en bouche. Ma langue s'occupait de titiller le bout de sa lance, tandis que le reste de ma bouche constituait un charmant fourreau où humidité et chaleur se mélangeait pour son plus grand plaisir je l'espère.  

Mais ce n'est pas tout... Une fellation ne se résumant pas à cela, sans cesser mon massage de ses boules, je commençais de légers vas et viens, enfonçant son sexe petit à petit le dégustant en douceur et plus le temps passait, plus je semblais prendre de l'aisance à faire cela. A tel point, qu'au bout d'un instant, je fermais les yeux, rompant le contact visuel. Succion, léchouilles, caresses, je tentais vraiment de le faire jouir, sans même me soucier de quand il allait jouir, pour une fois, je faisais un réel effort, désirant ... lui faire du bien ? Et oui... Taito semble être devenu capable de donner autant qu'il reçoit.

Bref, le masturbant avec ma main tout en suçant sa personne, je continuais malgré de légères palpitation, signe que ça arrivais doucement, mais sûrement et je me surpris à accélérer, lui laissant comprendre que ce soir, on allais bien s'amuser ensemble.
Invité
Jeu 31 Déc - 23:19
/css?family=Kaushan+Script|Marck+Script|Josefin+Slab' rel='stylesheet' type='text/css'>



We Want War by These New Puritans on Grooveshark

Dans le même litFeat Taito



Etais-je entrain de le frustrer à m’être arrêté comme ça, presque d’un seul coup ? Oui je n’en doute pas une seule seconde pour ainsi dire. C’est quand il retira la couette que je pus voir cette mine complètement déçue. Haha, il voulait que j’aille plus loin dans ma fellation. Tant pis pour lui, huhu j’avais d’autres plans plus sérieux dès à présent en fait. Ho monsieur a envie de prendre le dessus et me montrer ce qu’il voulait réellement. Mais je sais très bien Tai jusque où tu voulais que je te mène. Manque de pot, j’aime bien jouer aussi à la frustration. A ce qui parait, c’est encore meilleur pour l’orgasme après.

Me retrouvant alors sur le dos, bien calé dans le lit, je me demandais bien ce qu’il allait faire et comment il allait s’y prendre surtout. Un sourire espiègle se forma sur mes lèvres. Rougissant un petit peu alors qu’il était devant mon membre, prêt à s’en emparer, subitement, cela me faisait vraiment bizarre. Voir son meilleur ami vouloir procurer du bien, c’est étrange. Bon, pour moi il est plus que mon meilleur ami mais bref, vous comprendrez que ça fait tout de même bizarre dans un sens.

Un « ho » silencieux sortit de ma bouche, en sentant ce qu’il était entrain de faire en tout premier lieu. Fermant les yeux, j’appréciais grandement ses caresses sur mon membre et mes testicules. Je le sentais faire délicatement et j’apprécie d’ailleurs grandement. Soupirant de plaisir, il avait tout de même le don pour bien chauffer celui-là. Rouvrant un œil, je le regardais, lui indiquant silencieusement qu’il pouvait y aller. Que j’étais déjà bien chaud et que je ne souhaitais que ça. Who who who… Me mordant la lèvre, je n’aurais jamais pensé que ces baisers sur mon membre me feraient l’état d’un choc électrique. Pour lui qui était homophobe à fond jusqu’à il y a peu, et bien, je dois dire que pour l’instant, il se débrouille très bien. Une main atterrit dans ses cheveux alors que je sentais tout ce qu’il était entrain de me faire. Sa langue sur mon gland, puis ses lèvres qui semblaient caresser mon membre. Et sa main, également, non loin de là. Un tout pour rendre quelqu’un vraiment désireux.

Je lâchais un petit gémissement de plaisir, à mon plus grand regret certainement. Je suis plutôt du genre silencieux mais ça m’étonne toujours quand je laisse entendre mon plaisir. Et puis, je n’aime pas trop donner satisfaction à gémir ; ça c’est dans ma nature aussi. Un mélange de contradiction en même temps. Mais Tai pouvait se rassurer, il me donnait vraiment beaucoup de plaisir. Fermant ensuite les yeux, rompant le contact visuel avec lui, alors que ma main était toujours dans ses cheveux, je savais qu’avec ce traitement, je n’allais pas tarder à jouir. Mon membre commençait à avoir quelques palpitations devenant de plus en plus fortes alors que je prenais autant de plaisir. Il m’acheva au moment où il se mit à accélérer ses mouvements. N’ayant pas trop eu le temps de le prévenir… je finis par lui jouir dans la bouche.

Complètement rouge de honte, je me suis mis à balbutier de recracher, que je m’excusais de ne pas avoir eu le temps de le prévenir. Il arrive parfois que la jouissance nous surprend nous même et du coup, on n’a pas toujours le temps de prévenir l’autre. Toujours rouge de honte, je me redressais tout en le regardant. J’ai l’impression que ça met un putain de malaise quand il arrive ce genre de petit incident.

« Mais hum… me… merci… j’ai pris beaucoup de plaisir. A moi de t’en donner autrement cette fois-ci »

Lui faisant un petit clin d’œil, c’était mon devoir de reprendre bien vite contenance et passer ce détail. Me redressant complètement, je viens de nouveau à échanger les rôles avant de me lever et d’aller prendre un préservatif et du lubrifiant dans ma table de nuit. Toujours en avoir sur soi, on sait jamais. Revenant ensuite vers lui, je me mis au dessus de lui, sur les genoux tout en le regardant avec un sourire plutôt tendre. Première étape : le préparer. Très important sinon ça fait mal et ce n’est pas du tout agréable.

Mettant un peu de lubrifiant sur sa petite entrée, je commençais doucement à titiller celle-ci d’un seul doigt pour commencer. Même si on l’a déjà fais une ou deux fois, il faut toujours préparer. Ce n’est pas comme l’intimité d’une fille ; par ici on ne mouille pas.

« Détends toi bien, comme d’hab, je me ferais doux. »

Ouais bon okay le comme d’habitude pouvait porter à confusion je l’avoue… Je n’ai juste pas réellement réfléchit quand j’ai parlé, trop occupé à le préparer correctement. Entrant ensuite doucement mon doigt dans son rectum, je commençais un mouvement de va-et-vient plutôt doux. Hors de question de bâcler la chose. Quand je sentais que ça se déployait sous mes coups, j’entrais un second doigt, pour bien le préparer. Usant autant de lubrifiant que nécessaire.

Après un long moment à m’occuper de son entrée avec mes doigts, le regardant, je pense que ça devrait être bon. Enlevant doucement mes doigts et me redressant bien, j’enfilais rapidement le préservatif avant de le prendre par les hanches puis de guider mon gland contre son entrée. Forçant par la suite doucement, gémissant un peu car je le sentais vraiment serré. Mais c’est normal après tout. J’avançais en lui tout doucement, donnant un petit coup sans être brusque pour m’enfoncer complètement en lui. Je ne bougeais pas tout de suite, le temps qu’il s’habitue à moi.

« Ca va Tai ? »



© Jawilsia sur Never Utopia

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sei Gakuen :: Archives RP-