AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
▬ Je n'y vois rien, à part le néant. ▬

Invité
Dim 24 Jan - 11:10
Royane Colman & Alex Vause ▬ Je n'y vois rien, à part le néant. ▬

Vide, abandonner, c'est ce que ressentait Alex à ce moment-là. Elle avait réussi à tenir jusque-là, mais les événements qui s'étaient passés il y a quelque jours auparavant ne l'avait pas aider, c'est un peu la goutte qui fait déborder le vase. Elle aimerait vider ce vase, de se sentir légère. On l'avait prévenue que ça ne serait pas rose dans sa vie avec ce changement. Tout se passer pourtant si bien, ce n'est que cette dernière année que tout commença mal pour elle. Qu'avait-elle fait pour mériter ça ? Elle n'avait rien fait de méchant, ce n'était pas son genre, elle était dans son coin, à faire des choses seules. On ne peut pas lui reprocher d'avoir genre participer à cette guerre de groupe totalement inutile. Elle n'en pouvait plus. Elle voulait que tout ça se finisse rapidement. Un sourire cache forcement quelque chose. Alex sourit souvent, mais ça ne veut pas dire que ça va forcement dans sa vie. Elle n'est pas sur genre à cracher direct le morceau, préférant tout garder pour elle. Elle ne voulait pas ennuyer le peu d'amis qu'elle avait avec ces problèmes. C'était la pause du midi, Alex regarda l'horloge dans le couloir un moment avant de se diriger vers l'opposer de la cantine. Elle marcha sans but le long du couloir et prit les escaliers pour aller vers le haut. Elle ne fit pas attention aux gens tout autour d'elle, c'est comme s'il n'y avait qu'elle dans l'établissement. Elle finit quelque minutes plus tard, arrivé devant la porte qui mène au toit de l'école. Main posé sur la poignée, elle l'abaissa et ouvrir la porte, révélant le paysage, un ciel bleu, endroit ou Alex aimerait se perdre, aimerait voler. Elle avança vers la bordure avant de venir s'asseoir dessus, cherchant son paquet de clopes dans sa poche. Après tout, une dernière ne ferait pas de mal. Elle l'alluma avant de la savourer regardant le vol des oiseaux, ces êtres qui la fasciner tant. Elle regarda son portable soupirant, à cette heure-ci la plupart des personnes étaient en train de manger en racontant ce qu'ils avaient fait de leur matinée. Elle finit sa cigarette avant de la jeter dans le vide, quelques larmes coulant sur son fin visage. Elle avait craqué et ne pouvait pas se retenir. Elle devait vider son sac. Elle pleura un moment avant d'afficher un sourire sur son visage. Elle se releva avant de monter sur le rebord, bras tendu, sentant le vent contre sa peau. Elle voulait s'avoir ce que ça fait de voler. Elle voulait essayer maintenant, elle avait quoi à perdre ? Un repas ? Elle se retourna ferma les yeux soupirant une dernière fois. Elle était prête à reculer, pour se laisser tomber dans le vide.

Invité
Lun 25 Jan - 4:55

▬ JE N'Y VOIS RIEN, À PART LE NÉANT. ▬

Life is not a fairytale and there are no happy endings



Il n'y a pas grand chose a faire en manière générale lorsque les élèves sont en cour alors je prend un moment pour moi. J'aime monté sur le toit, j'aime y regarder les nuages se déplacé en me disant que même si je suis loin de ma mère nous sommes toujours sous le même ciel et cela me met un peu de baume au cœur.

Je suis donc allongée, cigarette a la bouche lorsque la cloche sonne, signalant la pause de midi. Heureusement je ne suis pas de service se midi et je peux donc me permettre de fermer les yeux. Il n'est pas inhabituel de croiser des élèves ici et c'est donc pour celle raison que lorsque j’entends la porte du toit s'ouvrir je n'y prête pas plus attention que cela. Je n'ai ps envie de me prendre la tête, bientôt je pourrais aller manger et je n'ai pas envie de passer 30 minutes a argumenté avec un élève pour qu'il redescende sans sanction. J'ouvre tout de même un œil pour regarder et vois une longue crinière blonde, dos a moi, assise sur le bord du toit, vraisemblablement en train de fumée une cigarette. Je referme les yeux.

Après cinq bonnes minutes je finie par me relevé, il est temps pour moi d'aller me remplir l'estomac. Je me frotte un peu les fesses après m’être remise debout puis lance un nouveau regard vers la jeune fille. Cette fois ce n'est pas ses long cheveux blond que je vois mais son visage baigner de larmes. Son regard emplis d'une détresse déchirante me font comprendre ce qu'elle s’apprête a faire. Je reste un instant bloquée, que faire ? Que dire ? Y a t'il seulement quelque chose a dire ?!

Je m'approche doucement, une main lever vers elle, comme pour ne pas l'effrayer et de ma voix la plus calme et la plus douce je lui dis doucement

Hey … Hey … Qu'est ce que tu va faire ma belle ?

Je regarde les larmes rouler sur ses joues creusant de long sillons noir a cause de son mascara. Elle semble si désespéré que s'en est douloureux. Je lui adresse un sourire et m'arrête a quelques pas d'elle pour reprendre la parole

Écoute, je ne sais pas ce qui t'a pousser ici, je ne sais pas pourquoi tu voudrais mettre fin a tes jours mais … Je ne peux pas te laisser faire ça … Je voudrais t'aider mais pour ça il faut que tu revienne …

Je lui tend la main prête a la tirer a tout instant vers moi. Je continue de lui sourire doucement tout en me risquant a faire un pas de plus vers elle pour qu'elle pose sa main dans la mienne. Je continue de lui parler en lui demandant de revenir de mon coter du toit.

A cette hauteur et vu sa carrure un simple coup de vent et elle m’envolerais … La prudence est maître mot dans cette situation. Je sais qu'il ne faut pas que j'arrête de parler, que je la face parler également … Je me racle un peu la gorge pour essayer de ravaler cette boule de peur qui monte incroyablement vite dans ma gorge

Écoute, je m'appelle Royane et toi ? C'est quoi ton prénom ? Tu veux bien me le dire ?

C'est comme parler a un animal sauvage pour qu'il ne se sauve pas …

Je t'en prie, ne saute pas ...



Invité
Mer 27 Jan - 3:46
Royane Colman & Alex Vause ▬ Je n'y vois rien, à part le néant. ▬

Avez-vous déjà ressenti ce vide en vous, comme si, il, vous manquez quelque chose, ce truc que même vous, vous ne savez pas ce que c'est. Alex, c'était un peu ça, en ce moment, il lui manquer ce quelque chose qui la ferait tenir à sa vie. Ce n'est pas évident, d'être quelque part, dans un nouveau pays, avec peu voir pas d'amies. Même au travail, elle ne côtoyait pas plus que ça ces collègues. Elle se força déjà à sourire pour les clients, c'était déjà pas mal venant de sa part. Elle se força déjà à sourire pour les clients, c'était déjà pas mal venant de sa part. Car dès qu'elle a fini les cours, elle court travailler et rentre tard le soir. Certes, elle serait moins seule, serait accueillir des qu'elle rentrerait, mais elle pense aussi au chaton avant tout. Il ne serait pas heureux.

Alex releva la tête et aperçut une jeune femme devant elle, elle ne bougea pas avant de venir mettre sa main devant elle tendu. Elle ne voulait surtout pas qu'elle s'approche d'elle, quoi qu'elle lui dise, elle était vraiment décidée à sauter après tout, elle ne manquerait à personne. C'est une chose si égoïste de vouloir mettre fin à sa vie comme ça. Qu'il y avait forcement quelqu'un qui regretterait la perte de l'être cher. Sur le coup Alex ne pensa pas à sa meilleure amie, qui elle, serait peignée d'appendre la mort de celle-ci.

"Do ... Do not come near me!"

Alex regarda la main de la jeune fille, elle était si perdue dans sa tête qu'elle ne savait pas quoi faire, elle était si désespérée. Peut-être qu'elle pourrait l'aider, mais aussi qu'une fois, son secret découvert, elle viendrait lui mettre un couteau dans le dos, comme la plupart des gens. Elle ne savait pas quoi penser d'elle. Elle ne bougea pas un moment avant de venir la regarder sérieusement, elle voulait sa parole, si elle devait lui faire confiance, elle devrait le prouver. Tout ce que j'espère, c'est qu'elle comprend l'anglais, car quand Alex panique, elle en oublie qu'elle est au japon, et parle dans sa langue natale d’instinct.

"What proves to me that you really going to help me and not push me even more ?"

Alex soupire avant de venir se mordre la lèvre, ne sachant pas trop quoi faire. Elle regarda le vide avant de commencer à vaciller et tomba du rebord pour venir s’asseoir loin de bord. Ahahah, ton vertige à jouer contre toi Alex dommage. Elle resta un moment assise avant de regarder la jeune femme un peu rouge ayant un peu honte de ce qui venait de lui arriver. Elle respira calmement, reprenant son calme avant de lui tendre la main.

"Enchantée... Alex... Vause..."

Invité
Dim 31 Jan - 5:24

▬ JE N'Y VOIS RIEN, À PART LE NÉANT. ▬

Life is not a fairytale and there are no happy endings



Je ne sais pas ce qui peux pousser quelqu'un a un tel désespoir … Je ne sais pas a quel moment on décide de lâcher prise. Y a t'il seulement des mots pour parler de la douleur éprouvé ?

Pourquoi le visage de cette jeune femme, a peine plus jeune que moi, est il baigner de larmes ainsi ? Qu'est ce qu'il t'arrive belle demoiselle pour vouloir sauter de se toit ?
Je pourrais passer des heures a me poser la question sans jamais trouver de réponse correcte. Peut être n'y en a t'il simplement pas ? Que dire, que faire ?

Je suis la, face a elle, la main tendue pour qu'elle revienne près de moi sans vraiment d'assurance qu'elle le ferra et je ne sais pas quoi dire pour l'aider. Je m'approche doucement et elle me stop d'un geste rapide qui me bloque tout de suite. Je l'observe d'un air désolé et recule d'un pas. Ce n'est pas tant le fait qu'elle parle anglais qui m'a surprise mais plus le ton désespéré, effrayer qu'elle viens d'employer. J'essaie de garder mon air rassurant et la suis dans son anglais pour lui dire doucement

I'm sorry, i won't hurt you … It's ok, you can come, i promise a won't hurt you

je me suis approcher a nouveau d'un pas avec un petit sourire pour l'intimé a me donner la main mais sa peur lui dicta de me poser une nouvelle question. Une question a la quel je ne m'attendais pas le moins du monde ! J'essaie de garder l'esprit claire malgré mon trouble et lui répond le plus rapidement possible

Why would I hurt you ? I just want to help you, you'r way too young to die, so please come back here.

Le seconde suivante se passa comme au ralentis devant mes yeux. Un ralentis dans le quel cette petite vassilasion se transforma en sa chute. L'espace d'un instant j'ai vu cette jeune fille tomber du toi sous mon regard impuissant, un cris, mon cris, déchirant l'air. C'est comme voir un film se déroulé sous vos yeux … heureusement mon film ne resterais qu'un film puisque, après avoir cligner des yeux, elle est toujours face a moi. Elle est maintenant assise au sol, loin du bord. Je ne saurais dire quel genre de soulagement il s'agit ! J'aimerais la frapper et la serrer dans mes bras de toute ma force en même temps.

Je me laisse tomber lourdement au sol tout en regardant droit devant moi … Je laisse toute la tension accumulé dans mes muscles s'en aller peu a peu pour laisser place a un rire si profond que je ne peux pas l'arrêter. Un rire mêlé a des larmes …

De toute ma vie je n'ai jamais eu aussi peur !


Je passe mes doigts dans mes cheveux alors que les larmes ruissellent le long de mes joues. Il me faut bien 5 minutes pour me remettre des mes émotions. D'ailleurs une fois que je m'arrête de pleurer je ne suis pas complètement remise. Je me sort une cigarette afin de pouvoir finir de faire partir cette décharge émotionnel. Je tourne mes yeux vers la jeune femme et lui demande depuis la place ou je me trouve, mes jambes tremblant encore trop pour que je puisse me lever

pourquoi tu as voulue faire ca ?! Pourquoi voudrais tu mettre fin a tes jours ?!

Je ne connais pas sa vie, je ne la connais meme pas mais je me sent le devoir de lui demander ce qu'il se passe pour qu'elle en arrive a un tel point …

Il faut que je sache ...



Invité
Mar 23 Fév - 8:42
Royane Colman & Alex Vause ▬ Je n'y vois rien, à part le néant. ▬

Alex se sentait comme une moule sans sa coquille, vide. Elle qui avait réussi jusqu’à présent à ne pas craquer. Elle en avait marre là, elle n'en pouvait plus et comme elle était loin de sa famille, de son amie. Elle ne pouvait pas vraiment compter sur eux. Elle était seule. Elle resta un moment dans les vapes, elle avait eu une grosse frayeur. Oui, je l'avoue, elle n'aurait pas sauté même si ce n'est pas l'envie qui lui manque.

Elle regarda la jeune femme un moment avant de venir lui sourire un peu, ce n'est pas un sourire, qui se veut gaie, qui veux dire qu'elle va bien, mais plus le contraire. Chaque derrière sourire, il cache forcement quelque chose, c'est rare les personnes qui vont parfaitement bien. Elle tremble avant de venir mettre ses mains sur ces bras.

Une fois les quelques minutes passer, la tentative échouée, Alex reprit un peu son souffle avant de regarder la jeune femme qui se trouver en face d'elle par terre. Elle s'en voulait un peu de la voir ainsi, elle ne voulait pas la mêler à ça, elle ne voulait mêler personne à sa tentative. Elle marcha comme un bébé sur ses genoux jusqu'à la jeune femme avant de finir par craquer venant fondre dans ces bras. Elle avait beau être assez âgée et mature sur certains points, elle en reste pas moins fragile, sensible.

Elle reprit son souffle essayant de se calmer avant de venir chercher les quelques mots japonais pour pouvoir parler avec elle. Pour mieux se faire comprendre, on sait jamais elle est peut-être nulle ou elle s'en sort niveau anglais. Enfin bref, elle replaça aussi ces cheveux avant de venir la regarder dans les yeux.

Alex fixa la cigarette de Royane. Peut-être qu'elle aussi devrait se laisser tenter par ça, peut être que ça lui ferais du bien, qu'elle oublierai tout ces soucis. Mais on va dire qu'elle n'a jamais vraiment eu envie d'essayer, comme pour l'alcool. Elle dirigea ses mains tremblantes vers la cigarette avant de la piquer. Venant prendre une taffe et cracha presque ces poumons. Ça se voyait qu'elle n'avait pas du tout l'habitude de fumer.

Alex baissa sa tête en rendant la cigarette à celle-ci avant de venir mettre ses mains sur son visage.

"Je... J'en ai marre de ma vie... Il ne m'arrive que des merdes en ce moment, et c'est la goûte qui fait déborder le vase."

Invité
Lun 25 Avr - 8:44
Jamais je ne me suis retrouver dans une tel situation ... que dire a quelqu'un qui pense qu'il a tout perdu ?

J'observe la jeune femme tremblante en face de moi tout en essayant de reprendre mon propre calme. La cigarette tremble entre mes doigts... un long silence s'installe entre nous jusqu’à ce que finalement je la voie s'approcher de moi, prenant ma cigarette. Elle tire dessus puis se met a tousser ce qui, même si je ne devrais pas, me fait rire. Je me sent tout de suite coupable pour cette action d'autant plus qu'elle enchaîne presque tout de suite en me disant qu'elle en a marre de sa vie et qu'il ne lui arrive que des emmerde ...

Je l'observe un instant sans répondre, faisant le tris des informations, puis me relève rapidement. Je place mes poing sur mes hanches, je prend une grande inspiration pour faire les dernières bride de stress qui sont en moi

- Ma chérie, je ne suis peut être pas la mieux placer pour te dire ça mais .... Tu dis une putain de connerie ! Tu va m'attendre ici, j'en ai pas pour longtemps, et ce n'est pas une négociation parce que même si tu chercher a te défilé je vais venir te chercher par la peau du cul !

Je ne lui laisse pas le temps de répondre et me sauve du toit rapidement pour retourner en salle des professeur pour ouvrir mon casier. Les quelques professeur dans la salle ne prête pas vraiment attention a moi, beaucoup trop occupé a corrigé leur contrôles ou préparé le prochain cour, c'est donc sans difficulté que je met une bouteille de vodka que j'avais emmener en vue d'une soirée a laquelle je devais me rendre se soir ... Pas grave, j'irai en acheter une nouvelle.

C'est en fourrant la veste dans ma veste, rouler en boule, que je tilt de ma connerie ... Putain mais ou j'avais la tete ?! Je viens de retenir la meuf de sauter du toit de l’école et je la laisse toute seul la bas !!

Je referme mon casier d'un coup violent, faisant sursauté quelques personnes, et me barre de la salle en courant comme une grande malade. Evidemment dans les couloirs je me heurte a quelques élèves mais je n'ai pas vraiment le temps de m'arrêter pour leur présenter des excuses.

Lorsque j'arrive a nouveau sur le toit du bâtiment je suis a bout de souffle et la regarde avec une gueule d'ahurie, les cheveux en bataille devant les yeux.

- Putain ... je crois que j'ai jamais sprinter aussi vite de ma vie ...

Je m'approche tout en essayant de reprendre mon souffle, foutue clope, je me laisse tomber a coter d'elle tout en croisant mes jambes et lui fait un sourire plus ou moins rassurant

- j'ai une médecine qui est infaillible pour toi ! Mais tout ce qui ce passe sur se toit reste entre nous, bien compris ?

Je dégaine la bouteille de ma veste avec un air victorieux et l'ouvre pour lui verser un petit shot dans le bouchon de celle ci avant de le lui tendre

- Enfile toi ça cul sec et laisse sortir tout ce que tu as besoin de dire. je ne suis pas psy mais peut être que je peux au moins t'aider. Une chose est sur je te serai toujours plus utile que le béton de la cour ! Aller hop, cul sec !

je lui fout limite le bouchon dans les mains et la fixe afin de m'assurer qu'elle ne se défile pas.

Bois ma cocotte, c'est bon pour ce que tu as !
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rien de mieux qu'un enfant pour rendre le sourire ... Part II [Nahla Maluka]
» (#19) - C'est quoi Dieu ? - Tu vois quand tu fermes les yeux et que tu désires un truc très fort. Et bah Dieu c’est le mec qui en a rien à foutre. [ feat. Savannah ]
» Une erreur part souvient d'un rien... [Sohan]
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sei Gakuen :: Archives rp 2-