AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
Who's the reckless one ..? - PV Ichimada

Invité
Sam 30 Juil - 22:41
 D'un grand coup de pieds, j'ouvre la porte de ma chambre, traînant mes nombreuses courses à bout de bras. Sans même prendre le temps de tout ranger, mon corps endolori s'affale sur la couette en plume mauve.  

Mmmf

Chambre x Dortoir C - Je doute encore de l'origine de mon gémissement, mais au milieu de mon bordel, le package fluo de ma box de nouille tiède me fait les yeux doux. Ni une ni deux, j'avale mon maigre repas et file sous la douche. L'eau chaude à cet effet anesthésiant que j'adore. Elle dénoue chaque muscle avec douceur et nous enveloppe dans ce cocon dont on ne veut plus sortir. En parlant de sortir ! Je ferais bien un tour par le "Seventh Milky Way" dont je n'ai entendu que du bien. Peut être que j'y retrouverais quelque une de les Saturnes, qui sait ? Je frotte mes cheveux pour retirer la mousse restée accrochée, puis vient glisser mes doigts humides sur mes yeux clos, mes lèvres entre-ouvertes. Il est temps de sortir de là, sinon je n'y arriverais jamais.

Mon portable diffuse l'air sublime de "Thunderstruck" que je fredonne tout en plongeant mes mains dans la garde robe. Pourquoi me prendre la tête sérieux ? Mon body noir à dentelle fera l'affaire. Peut être accompagné de mon jean taille haute de la même couleur, des chaussures plates bien plus pratique pour danser, et quelques bijoux histoire de jouer la nana féminine ! Mon miroir en revanche me lance des éclairs. Ma crinière de lionne mal léchée me parait encore une fois incoiffable, et je grimace en les démêlants. Meh. Un dernière passage par la case maquillage. Bien que je n'y connaisse pas grand chose, il faut bien que je paraisse un poil plus âgée si je veux qu'on me laisse passer l'entrée de la boite. Un smoky noir assez sexy pour les yeux, je laisse mes lèvres tranquilles, naturellement foncées, et j'enfile mes vans poudre.

Mes bracelets de cheville cliquettent de leurs petites perles blanches. J'aime cette sensation de caresse continue quand je marche. Je glisse ma pochette dans la veste de mon bomber kaki, un dernier coup d’œil en arrière, puis je referme la porte de ma chambre.

Message groupé - Saturnes Girls - Coucou les minettes, l'une de vous serais de sortir se soir ? Au Seventh ? Donner de news, je serais dans le coin.

J'ai choisis d'y aller à pieds, l'air du soir me faisant l'effet d'un micro coup de fouet, parfait pour me mettre en condition. Un rapide regard dans ma pochette entre-ouverte me confirme que j'ai ma fausse carte d'identité sur moi. Raev est vraiment le meilleur. Quelle chance qu'il ai intégré cette école de graphisme ! Il m'a promis que la facticité de cette carte étais quasi indétectable, il c'est vraiment appliqué pour le coup. Plus que 2 ruelles, et je devrais être arrivée. J’arrête tout de même un passant histoire d'être sûre de mon coup.  

- C'est sa, 2 rues à droite et tu pourras voir l'enseigne.

- D'accord merci. Bonne ...

- Tu pars bosser ? *sourire mesquin du type*

Je ne comprends pas vraiment ce qu'il entends par là. Travailler ? Il me prends pour une serveuse ou ..? Je tourne les talons avant d'avoir le temps d'être vexée, inutile de distribuer des claques à une heure pareille. L'entrée du Seventh M.W est bondée comme jamais .. Je vais sérieusement passer la moitié de ma soirée à faire la queue ? De plus, le gorille au bout n'a pas l'air commode .. Mais qui ne tente rien .. J'affiche mon air le plus confiant et sexy, et sort de la file pour la remonter. Soudain on me bouscule. Rien à faire, pas d'équilibre, je tombe. Si j'attrape le salaud qui ...!
Citation.


blblbl:
 
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Poney Ichi
INSCRIPTION : 12/12/2013
MESSAGES : 306
LOCALISATION : Sur un poney
EMPLOI / LOISIR : Manger, manger, frapper, manger, dormir (accessoirement patron du seventh Milky Way)
HUMEUR : Flemme
CHAMBRE : Appartement 210
Mar 2 Aoû - 2:30



Who's the reckless one ..?
ft. Alaska

Ithink this night gonna be a good night — Ichimada.

Enfin le soir, pas trop tôt. Il était maintenant l'heure pour Ichi de se rendre sur son lieu de travail. Pour travailler ? Aussi, mais cela était plus un détail pour lui qu'autre chose. Lorsque l'on travaille pour soi, surtout dans un bar, cela fini forcément par devenir une source de repos qu'autre chose... du moins normalement. En vrai, c'est plus chiant et casse bonbon qu'autre chose, surtout la paperasse lorsqu'elle fini irrémédiablement par s'entasser. Dans ce cas la, autant ne pas penser à cela pour le moment et sortir pour sortir.

Après être rentré à son appartement et jeté son sac dans sa chambre, il se dirigea vers la salle de bain afin de prendre une douche bien mérité mais, aussi et surtout pour se débarrasser du sang qui traînait encore sur ses mains. Elles n'auraient pas du s'amuser à lui chercher des noises, surtout qu'il était resté tranquille dans son coin. Il resta un long moment sous la douche, afin d'en profiter le plus longtemps possible. Vingt minutes plus tard, il fini enfin par en sortir. Maintenant, il fallait mettre des vêtements adéquat. C'était pas vraiment son style les costumes qui vous font ressembler à de stupides manchots qui gambadent dans la prairie du sud de l'Italie.

Une chemise blanche, une veste noir par dessus et un pantalon noir. On est bien loin de sa fameuse veste rouge sang toujours ouverte et de son baggy. Une fois la cravate mise et les chaussure enfilé, il ouvrit la porte et se mit en route pour le bar. La lune était au rendez-vous tout comme les étoiles. Il se sentait à l'étroit dans ses habits mais, il n'avait plus vraiment le choix maintenant. C'était ce qui l'attendait tous les jours après avoir terminé ses études à Sei. Le chemin qui menait au Seventh Milky Way semblait se raccourcir de jour en jour à force de faire le trajet. Il croisait presque toujours les mêmes personnes aux mêmes heures, saluant au passage des personnes qui n'étaient jusque la que de simples inconnus pour lui. Son bar commençait à être connu de beaucoup de monde et  ce ne pouvait être que bien pour le business.

Il sortit son téléphone afin de regarder vite fais l'heure avant de se souvenir qu'il n'en avait absolument rien à faire d'arriver ou non en retard au boulot. Un sourire sadique apparut sur son visage lorsqu'il arriva enfin au bar. La queue afin d'accéder à l'intérieur était bien plus grande que la nuit dernière. Fallait croire que les « danseuses » attiraient de plus en plus de gens. Une fois arrivé au bout de la queue, il la contourne comme si de rien n'était pour atteindre le videur et sans réellement faire attention il bouscula une jeune femme. La rattrapant de justesse avant que celle-ci ne tombe par terre, il l'aida à se redresser.

« Et bien, je n'avais pas vue qu'il y avait quelqu'un qui arrivait devant moi, j'espère que vous allez bien. Malheureusement, je suis un peu pressé je dois y aller. Tchao. »

Après l'avoir laissé la, il se dirigea vers le videur afin de discuter avec lui. La tête des gens qui étaient la à faire la queue avaient changés envers lui lorsqu'il serra la main de celui-ci. Comme une sorte de haine venait d'apparaître sur leur visage. Il rigola intérieurement au moment où il pu enfin passer. C'est à ce moment précis que la jeune femme qu'il venait de pousser il y a quelques instants apparût juste derrière lui, affirmant être avec lui. Il y a des gens qui n'ont peur de rien apparemment. Voir autant de visages dépités lui avait remonté un peu le moral alors il décida de la laisser entrer avec lui.

« C'est mon jour de bonté, mais c'est bien parce que j'ai vue tous ces gens dépités parce que je suis passé devant eux. Amuse toi bien, tchao. »

Il redressa un peu sa veste, resserra sa cravate et se dirigea au niveau du bar. À peine assis, l'un des serveur fît glisser un verre dans sa direction. Comme quoi, honnêtement, être le patron ça aide beaucoup.


© SIDRIAL pour ICHIMADA DAIKETSU


______________________________________________

Invité
Ven 5 Aoû - 8:39
On me retient de justesse, quelques millièmes de secondes avant que mon joli minois ne s’aplatisse sur le béton jonché de mégots rouges. Une poigne ferme, un bras musclé qui me tire en arrière, et me revoilà à ma position initiale, bien droite sur le plancher des vaches. Un peu déboussolé, je suis tout de même à deux doigts d'exploser à la tête de mon agresseur-sauveur, qu'il comprenne que je ne suis pas le genre de femme qui se laisse impunément bousculer.
Mais il me coupe.

« Et bien, je n'avais pas vue qu'il y avait quelqu'un qui arrivait devant moi, j'espère que vous allez bien. Malheureusement, je suis un peu pressé je dois y aller. Tchao. »

Et c'est sans une attention de plus qu'il me laisse là, continuant son chemin vers le haut de la file. La détermination qui se lit dans sa gestuelle le rend stoïquement beau. Meow meow petite proie, revient dans mes griffes acérées. Ni une ni deux, j’époussette mes vêtements, remet ma crinière en place, et part à la suite de mon inconnu visiblement "V.I.P". Il discute avec le videur un moment, lui souris vaguement. Et lorsqu'il s’apprête à entrer, j'attrape délicatement son bras si chaud à travers le tissus, et me glisse auprès de lui.

Je t'avais dit de m'attendre en dehors de la boite, coquin ! Décidément, tu es incorrigible !

Il me regarde en coin, ces snipers bleus posé sur ma petite personne. Il parait réflechir un instant, puis fait un pas dans la boite.

« C'est mon jour de bonté, mais c'est bien parce que j'ai vue tous ces gens dépités parce que je suis passé devant eux. Amuse toi bien, tchao. »

Son bras se défait de mon emprise alors qu'il se retire derrière le bar. Le Patron ? Ou peut être simplement un employé ? Peut importe. Au moins je saurais le retrouver quand il me plaira de papillonner des cils. Le lieu est bondé d'une foule hétéroclite. Certain danse au son des basses électro quand d'autre sirotent leur whisky coca dans un coin, le bar et la piste de danse sont bien remplis tout comme les alentours des barres de streapeases. Le DJ nous surplombent légèrement, rythmant une soirée qui promet d'être intéressante ...
Mais tout dabord, satisfaire ma bouche d'un peu d'alcool. Je me faufile auprès du bar, et interpelle on ne peut plus rapidement un jeune serveur.

Je prendrais un mojito.

La chaleur se propage peu à peu au niveau de mon sternum tandis que le mélange se faufile entre mes lèvres. Un claquement de langue conclu la moitié de mon verre. Très bon. Je balance la tête d'un côté et de l'autre, mes hanches suivant le mouvement supérieur au rythme de la musique. Les jeux de lumière balayent les visages et les corps, j'ai perdu de vue l'inconnu de toute à l'heure. Zut. Mon portable vibre.

Message vocal - Maman

Je porte l'appareil à mon oreille, impossible d'entendre et encore moins de comprendre quoique se soit. Je crois qu'il est question de weekend à la mer, de bateau et de sandwich aux crevettes. Je déteste les crevettes. Je le réécoute à nouveau, tire une gorgée de mojito, mon regard concentré dans le vide. Je fais balancer mon poids d'un côté et de l'autre quand on me claque soudainement l'arrière train. Impulsive, je fais vivement demi tour, m'attendant tout de même à un simple accident de foule. Mais non. Le type affiche un sourire béat gracieusement alcoolisé, son verre coulant sur le sol et les morceaux de vêtements trop près. Sur les nerfs, je m'apprête à  faire demi-tour vers la sortie quand il réitère son geste. Mon crochet du gauche file tout droite vers le centre et écrase d'un même coup son cartilage alaire et triangulaire.L'impacte le propulse dans la masse qui s'écarte en cercle. L'homme est à terre, soit à sa place, lorsque je lui renverse le reste de mon verre sur le crâne. Le dédain se lit sur mon visage, tout comme la rage sourde qui brûle dans mes yeux.

Sale chien.

« Mademoiselle je vais vous demandez de... »

Je me dégage vivement de l'emprise du serveur venu calmez le jeu, et lui colle mon verre vide entre les mains, avant qu'il ne me prenne l'envie de l'exploser sur qui ou quoique se soit. J'ai  chaud. Trop chaud. Je veux sortir. En me frayant un chemin, je pousse et repousse brutement les gens. Et c'est sans faire attention que je l'ai bousculé lui. Mon inconnu de tout à l'heure. Je sens qu'on cherche à m'agrippé, encore une fois. Un autre fou ou alors l'homme stoïque au costard ..?

Citation.
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Poney Ichi
INSCRIPTION : 12/12/2013
MESSAGES : 306
LOCALISATION : Sur un poney
EMPLOI / LOISIR : Manger, manger, frapper, manger, dormir (accessoirement patron du seventh Milky Way)
HUMEUR : Flemme
CHAMBRE : Appartement 210
Mer 10 Aoû - 1:53



Who's the reckless one ..?
ft. Alaska

Don't mess with the boss — Ichimada.

Comme d'habitude, le son était toujours aussi bon. Après, à quoi ça aurait servi d'engager quelqu'un qui ne connaissait pas son travail. Ne pas avoir de réel préférence en matière de musique était aussi d'une grande utilité. Son verre en main, il se retourna pour admirer ses danseurs et danseuses en action. Il pouvait, depuis peu, faire la différence entre celles et ceux qui étaient devenu des habitués de la boîte et les nouvelles têtes qui apparaissaient au fur et à mesure. On ne pourra pas dire que tout ce travail avait été fait dans le vide ou pour rien. Ses poches se remplissaient aussi vite que le ventre d'un singe qui serait tombé sur une montagne de banane.

Alors que tout avait l'air de bien se passer, un « malheureux »incident se produisit. Apparemment, un homme viendrait tout juste de se faire étaler au sol par une jeune femme qui, en plus de son geste violent, aurait par la suite renverser le contenu de son verre sur lui. Déposant son verre au comptoir,  il voulut se lever mais, fût bousculer par la même personne qu'il avait faillit faire tomber lorsqu'il était arrivé. Après quelques tentative non fructueuse pour l'attraper, il fini par y arriver. Malheureusement, la seule chose qui l’accueillit lorsqu'elle se retourna fût le poing de celle-ci en pleine face. La violence du coup fit tourner sa tête et couler un peu de sang sur ses lèvres. Rien de bien grave en soi. Il essuya le sang avec sa main disponible tout en tenant toujours fermement le bras de cette inconnue.

« Cela est fort aimable dite moi. Après avoir fait l'effort de vous faire entrer, c'est comme ça que vous me remerciez ? Où va le monde je vous le demande. Si vous voulez bien attendre un instant ici, j'aimerais discuter un peu avec vous après. »

Il se rendit, avec pas mal de difficulté vers l'endroit où se trouvait encore le jeune homme par terre. Il ne lui fallut pas très longtemps pour le reconnaître. C'était déjà la deuxième fois qu'il provoquait du grabuge ici et pour la même raison en plus. Même s'il avait déjà eu son compte, il devait comprendre qu'à partir de maintenant il n'était plus la bienvenue ici. Une fois les personnes tout autour écarté, il se plaça à côté du jeune homme et le releva.

« J'espère que vous n'avez pas trop eu mal mon chère monsieur. »

« Non, je... hic... n'ai pas... »

Il ne lui laissa même pas le temps de terminer sa phrase qu'il plaça un crochet du droit au niveau de son menton. Le sentence fût impartial, il tomba une nouvelle fois par terre. Les gens autour ne comprenaient pas pourquoi les videurs ne l'avaient pas empêchés d'agir. Tout s'éclaircit juste après qu'Ichi reprit la parole.

« Je ne tolère pas beaucoup ce genre d'agissement dans mon bar. Si cela dérange d'autres personnes, vous savez où se trouve la sortit. Et pour ce qui est de notre homme qui est à nouveau étalé au sol, il n'a plus le droit d'entré dans l'établissement. Dj, remet le son s'il-te-plaît. »

À peine avait-il prononcé ses paroles que la musique fût remise et que les videurs s'occupèrent du cas de l'autre en le relevant et l'emmenant à l'extérieur. Cela aurait pu prendre une tournure un peu plus dramatique pour lui mais, apparemment les personnes autour ne trouvèrent rien à redire et tout repris son cour. Une fois le cour des choses de retour à la normal, il retourna la où devrait normalement se trouver la jeune femme. Il semblerait qu'elle soit toujours la et soit toujours en train de l'attendre. Une fois installé, il demanda au serveur de lui servir le même verre qu'elle avait.

« Voilà, cadeau de la maison. J'espère que ce jeune homme ne vous a pas trop dégoutté de l'endroit. »


© SIDRIAL pour ICHIMADA DAIKETSU


______________________________________________

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Pretty Reckless
» Gradins Combat 2 (Amaterasu, Amy, Reckless, Seth)
» [Habitation Secrète] The Reckless Home
» Kit complet - Astrid Reckless [ Terminé - Raphaëlle Elfast ]
» Riku [spoilers]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sei Gakuen :: Archives rp 2-