AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

 
Sans titre. [Midori S. Lewis]

avatarVoir le profil de l'utilisateur http://jankenpon.flavors.me/
Jupiter
INSCRIPTION : 05/04/2016
MESSAGES : 125
LOCALISATION : Somewhere, chillin'
EMPLOI / LOISIR : Chillin' ?
HUMEUR : Booored.
CHAMBRE : Chambre 2 - Dortoir A
Lun 24 Avr - 7:28

Sans titre.
FT. Midori S. Lewis

Il est midi, et la majorité des élèves sont en pause, le temps de pouvoir manger.
Jan fait partie de ces jeunes fortunés, et se dirige donc tranquillement vers le réfectoire. Il n’a personne de particulier avec qui manger ce midi, ni envie de manger avec qui que ce soit. Une pause est une pause, après tout, et il ne se repose jamais plus qu’en se concentrant sur une activité quelconque qui ne demande pas énormément de travail. Or, du moins d’autant qu’il sache, manger est une activité sur laquelle on peut se concentrer, sans demander un travail énormément, particulièrement lorsqu’il s’agit, comme ici, d’une cantine où tout est préparé à l’avance. Il n’aurait qu’à concentrer ses pensées sur les trois patates qui se battraient en duel dans son assiette, pour ne pas avoir à parler à qui que ce soit d’ennuyeux, ni à se laisser perdre dans ses pensées qui ont la mauvaise habitude de l’insulter.
Alors il avance tranquillement dans les couloirs, réfléchissant tout simplement à la manière dont il se concentrerait sur son repas pour oublier tous soucis, physiques ou non. Des élèves vont et viennent autour de lui, se dirigeant dans la même direction, ou s’installant avec leur panier-repas dans diverses parties du lycée pour y manger, seul s’ils sont angoissés, ou en groupe s’ils sont de ceux qui apprécient l’amitié. Il connaît plus ou moins certains, une grande majorité sont des inconnus – à vrai dire, il n’y prête pas grande attention. Il répond aux signes qu’on lui adresse, poli comme toujours, mais n’en invente pas pour le plaisir de se faire remarquer.
Il arrive enfin devant le réfectoire, et se dit qu’il n’a en fait pas si faim. Il s’arrête l’espace d’un instant, l’idée lui traversant l’esprit de plutôt ne pas manger, et aller se reposer dans sa chambre, mais il décide qu’il ne pourra pas rester en bonne forme en sautant des repas ainsi, et reprend donc sa marche vers son futur repas.

Il prend sa nourriture, et s’installe à une table, seul. Il n’y a pas tant de monde dans le réfectoire. Peut-être est-ce parce qu’il est encore assez tôt, et que tout le monde n’est pas encore arrivé, mais sûrement est-ce parce que le temps dehors est agréable. C’est tout bête, mais rien de mieux qu’un rayon de soleil pour vider les cantines ; les adolescents semblent penser que la chaleur est la meilleure des raisons pour manger sandwiches au lieu de repas chauds.
Et honnêtement, Jan ne peut pas leur reprocher cette attitude. Il déteste le bruit, et un réfectoire plein est le pire des concerts. Qui plus est, plus il est seul, moins il a à se fatiguer à prétendre, prétendre supporter tous ces gens, les apprécier, sourire, et bien penser.
Oui, décidemment, il est bien tranquille, ce midi. Ce fut une matinée comme une autre, où il parla à diverses personnes sans rencontrer d’handicapé mental trop grave, et eût des cours ennuyeux comme tous les autres. Il ne peut qu’espérer que la journée continuera ainsi.
« Et que le soir t’iras te coucher, tu dormiras, et demain ça recommencera, et ce sera pareil, tu t’ennuieras et éventuellement tu mourras, et tu te seras ennuyé tout le long avec en prime une envie de meurtre à chaque personne que tu croise. »
Hm. Voilà que ses pensées l’agressent de nouveau. Si une pensée principale semble offrir une objection argumentée à ce qu’il est sur le point de faire, d’autres forment comme une couronne tout autour et envoient pique après pique, ayant moins de sens les unes après les autres, et étant chacune un peu plus cruelle. Mais Jan a l’habitude, et se sent assez bien aujourd’hui pour ne pas même commencer à se laisser abattre. Il parvient à les oublier, en se concentrant tout simplement sur ses besoins de bouger pour manger, et boire.
Certaines pensées n’ont pas tort, finalement. Mais il s’en moque. Tout ce qui compte, est que tout continue ainsi, et que chacun voie en lui le bonhomme charismatique qu’il est, et a toujours été. C’est tout ce qui peut l’occuper – car ce n’est pas sans impact. Comment peuvent-elles penser qu’il fait tout cela pour rien ? Ha ! Quelles idiotes.
Il mange tranquillement. Rien à signaler, c’est une journée ennuyeuse comme une autre.

______________________________________________

Collection de dossiers:
 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Histoire sans titre x)
» sans titre fixe.
» Hazel ❀ sans titre, comme tous les chefs d'oeuvres ❀
» Sans Titre I [Lit-bre]
» Fiction de Nust : Sans titre pour l'instant je cherche

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Sei Gakuen :: Sei Gakuen :: Réfectoire-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet